Association

L’association Gare de l’Est a été créée en février 2011 par une petite équipe de passionnés des pays de l’ex-URSS ayant effectué des cursus orientés vers l’étude de l’Europe orientale à l’Université de Nantes et à Sciences-Po Paris.

Plusieurs des membres de l’équipe avaient également participé à l’aventure de La Pèch’, association étudiante nantaise qui a mené de 2003 à 2010 de nombreux projets de coopération et d’information, ayant principalement trait au Belarus et le Caucase.

Gare de l’Est souhaite apporter, par un travail d’information, une petite pierre aux grands débats qui visent à mieux appréhender les défis auxquels font face ces territoires. Avec une approche résolument pluridisciplinaire, l'association mobilise ses sympathisants installés en ex-URSS et des contributeurs spécialistes de la zone.

Ce travail prend deux formes : l’une radiophonique grâce à un partenariat avec Euradio, et l’autre écrite, avec une revue semestrielle publiée chez L’Harmattan et consacrée aux Balkans et à l'espace post-soviétique.

Gare de l’Est organise aussi différents événements ponctuels (projections, expositions, ciné-débats…).

Qui sommes-nous?

 

Présidente

Eva Bertrand. Docteur en Science politique, Eva est actuellement directrice adjointe du Centre d'études franco-russe. Installée depuis plusieurs années à Moscou, elle s’occupe des contributions éditoriales au sein de Gare de l’Est.

 

 

Directeur

Ulrich Huygevelde est diplômé de Sciences-po Paris (Master Russie-CEI). Passionné depuis son adolescence par l'Europe   orientale et les pays ex-soviétiques Ulrich Huygevelde s'est engagé tout au long de ses études dans des activités associatives vouées à la coopération avec ces régions avant de s'engager, en 2007, dans le projet d'information "Gare de l'Est". Il a par ailleurs travaillé de 2007 à 2012 dans l'équipe du président de l'Université de Nantes, notamment en tant que Vice-président de l'Université et est aujourd'hui directeur d'Expozao, agence spécialisée dans la réalisation d'expositions et de manifestations culturelles sur des thèmes en lien avec l'histoire.

 

Responsable administrative

Amélie Guisseau est diplômée en Histoire et s'est prise de passion pour les pays de l'Est lors d'activités associatives menées en parallèle à ses études. Désormais installée à Londres où elle s'occupe de la gestion de projets de recherche européens, elle s'investit largement dans le développement du projet "Gare de l'Est".

 

.

Directeur scientifique

Thierry Piel est Maître de conférences en Histoire et Directeur du Département d'histoire de l'Université de Nantes. Spécialiste des questions d'images et de pouvoir il est également animateur d'émissions sur Euradio et coordinateur d'un programme de décryptage d'images d'archives en lien avec l'Institut national de l'Audiovisuel. Passionné depuis quelques années par l'histoire des Mondes de l'Est il est depuis 2007 conseiller scientifique de Gare de l'Est.

 

 

Contributeurs réguliers

Constance Boris est titulaire d’un master de politique comparée Russie-CEI de Sciences Po ainsi que d’un master de russe. Elle a effectué une année en échange à l'Université d'Etat de Kazan et travaille désormais dans la communication en France, après avoir passé six ans en Ukraine.

Ophélie Bouffil est traductrice du russe et de l'anglais vers le français et en cours d'obtention d'un master d'interprétation simultanée à l'ISTI à Bruxelles. Elle a passé un semestre à l'Université linguistique d'État de Moscou.

Camille Calandre est traductrice du russe et de l’anglais vers le français. Diplômée d’une licence de traduction de l’ISTI à Bruxelles et en cours d’obtention d’un master de traduction à l’ESIT à Paris, elle a également passé un semestre à l’Université pédagogique Herzen de Saint-Pétersbourg.

Romain Colas a étudié à l'Institut d'Etudes Politiques de Strasbourg et au département d'études slaves de l'Université de Strasbourg. Il a passé un an à la faculté de philologie de l'Université d'Etat de Moscou.

Marie-Charlotte Danjon est titulaire du master de relations internationales de l’ULB. Spécialisée dans les questions de sécurité internationale, son mémoire portait sur les politiques d’armement russe au Moyen-Orient.

Clémentine Vignaud-Sussingeas est diplômée de l'IEP de Bordeaux et du Collège d’Europe. Titulaire d’une licence de russe, elle a étudié un an à l’Université russe de l’Amitié des peuples à Moscou.

 

 

Nos partenaires